Les orpailleurs artisanaux évincés d’un site aurifère

Le gouvernement du Niger a ordonné la fermeture définitive de plusieurs sites aurifères artisanaux disséminés dans les zones du sud-ouest du pays où travaillent des milliers d’orpailleurs nigériens et ouest-africains. « Les sites d’orpaillage du Liptako (sud-ouest) sont fermés à partir du 15 juillet 2017; par conséquent, les orpailleurs sont tenus de cesser toute activité d’exploitation et d’évacuer les sites d’extraction », a indiqué le ministère des Mines dans un communiqué lu mardi à la radio d’Etat.

L’or illégal, maillon faible du Sahel face au terrorisme

L’extraction artisanale d’or fait vivre 10 % de la population du Burkina Faso, du Mali et du Niger réunis. Notamment des jeunes, que cette source de revenus permet d’éloigner des groupes terroristes du Sahel. Mais cet effet positif de l’extraction aurifère pourrait être gommé si les groupes terroristes s’engouffrent dans les failles de la filière, trop largement informelle dans les pays du Sahel.