L’or illégal, maillon faible du Sahel face au terrorisme

L’extraction artisanale d’or fait vivre 10 % de la population du Burkina Faso, du Mali et du Niger réunis. Notamment des jeunes, que cette source de revenus permet d’éloigner des groupes terroristes du Sahel. Mais cet effet positif de l’extraction aurifère pourrait être gommé si les groupes terroristes s’engouffrent dans les failles de la filière, trop largement informelle dans les pays du Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *